La France est en deuil :Jacques Chirac à rendu l’âme

international

Jacques Chirac est mort, jeudi 26 septembre, a annoncé sa famille. Âgé de 86 ans, l’ancien président de la République (1995-2007), victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2005 et très affaibli ces dernières années, ne faisait plus d’apparition publique. Avec sa mort, c’est une page de la Ve République, dont il fut le cinquième président, qui se tourne.

Conseiller municipal, conseiller général, député, ministre, Premier ministre, maire de Paris et enfin président de la République, Jacques Chirac a gravi un à un les échelons qui mènent au sommet de l’État. Le président de « la fracture sociale » a passé 12 années au palais de l’Élysée, un « règne » marqué par quelques coups d’éclat mais aussi par des trahisons et des reculades.

Le jeune Jacques Chirac remporte sa première élection en 1965 comme conseiller municipal de Sainte-Féréole, une petite ville de Corrèze, un département dont il sera élu député en 1967.

Surnommé « mon bulldozer » par Georges Pompidou, Jacques Chirac est nommé au gouvernement la même année. Mais le premier haut fait de sa carrière politique survient après le décès du président Pompidou en 1974, lorsque le jeune ministre, promis à un bel avenir, quitte le camp du candidat officiel, l’ancien Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, pour rallier le camp du ministre de l’Économie Valery Giscard d’Estaing. Élu président de la République, « VGE » le nomme Premier ministre. Leur entente est de courte durée et Jacques Chirac démissionne après avoir passé deux années à Matignon. Les relations entre les deux hommes seront dès lors toujours placées sous le signe de la méfiance, voire du mépris.

Suivre, aimer et partager 🙂
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *